Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

La Variabilité de la Fréquence Cardiaque VFC ( marqueur RMSSD)

June 7, 2017

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui on va parler suivi d'un athlète à distance et science du sport, mais restez c'est super intéressant ;) 

Je vais vous expliquer comment grâce à un test de 5 min matinal couché sur son lit en respiration libre (c'est ce que rapporte la littérature), on peut suivre la fatigue et le niveau de performance d'un athlète.

 

Aujourd'hui grâce aux capteur cardiaque associé à une montre GPS, nous pouvons mesurer l'intervalle temps entre deux contractions du cœur. Mis bout à bout ces intervalles de temps se nomme la variabilité de la fréquence cardiaque.

 

Cette variabilité ne doit pas être confondue avec la variation de la FC repos. La FC repos peut baisser d’un jour à l’autre et la VFC augmenter !

 

Pour Info, la VFC est régi par le Système Nerveux Autonome (sympathique = accélère le rythme cardiaque / parasympathique = ralenti le rythme cardiaque)

 
Vous allez me dire à quoi ça sert? Et bien grâce à un logiciel (Kubios), on peut sortir des marqueurs pertinents comme le RMSSD pour connaitre la forme de l'athlète. Attention la valeur de RMSSD est personnelle, c'est son évolution que l'on interprète.

 



 

 

Figure 1 Evolution de la charge d'entrainement, du RMSSD et de la fréquence cardiaque de repos en fonction du temps

 

 

 

 

Voilà le suivi d'un athlète sur plusieurs mois. On voit très nettement la diminution de la fréquence cardiaque de repos en orange au fur et à mesure de l'entrainement. Une bonne chose vous allez me dire. Oui sauf si le RMSSD diminue également et là on peut rentrer dans une phase de surentrainement.

 

Pour le RMSSD, l'analyse est plus fine. Pour faire simple, plus le RMSSD est haut plus la variabilité cardiaque est importante, plus l'athlète est en forme. Un RMSSD qui stagne est synonyme d'un entrainement monotone. D'autre marqueurs peuvent être utilisés pour définir le type de fatigue et les moyens d'y remédier.

 

Ici, on voit bien l'alternance des charges d’entraînements journalières (courbe bleue) qui agissent sur le marqueur RMSSD. Une charge d'entrainement important fait baisser le RMSSD et vice versa si tout se passe bien.

 

La période de fin janvier (jaune) est ici, une période de forte charge d'entrainement avec l'introduction de nouvelles séances solicitantes pour l'organisme qui se traduit par une importante chute du RMSSD. Quelques jours de récupération, et la machine repart (la magie de la VFC mais aussi des sensations de l'athlète mis en corrélation).

 

Le premier objectif de la saison se rapprochant (zone verte), on réduit progressivement la charge d'entrainement pour arriver relativement frais le jour de la compétition avec un RMSSD en hausse avec des valeurs maximales atteintes juste avant la compétition.

 

La VFC est outils bien pratique et assez simple à mettre en place et associée à d’autres méthodes de quantification d’entrainement permet un suivi optimal.

 

 

Source:

 

• Endurance training guided individually by daily heart rate variability measurements. Kiviniemi & coll 2007

 

• Can HRV be used to evaluate training load in constant load exercises ? Kaikkonen & Coll. , 2010

 

• Monitoring training in athletes with reference to overtraining syndrome. Foster 1998

 

• Monitoring endurance running performance using cardiac parasympathetic function. , M. Buchheit et coll., 2010

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Twitter Icon

Ain (01)

Savoie (73)

Haute-Savoie (74)

Suisse (Ch)

La Roche sur Foron